NOUVEAUTES

Nouveautés

16/09/2017

par Marquis de Sade

5 minutes au paradis

par Bernard Lavilliers
Dans ce 21ème album studio, le musicien voyageur envoie valser d'un coup de rein les rythmes chaloupés, au profit de guitares électriques, cordes, cuivres et percussions orchestrées en bouquets énergisants. Il retrouve ici aux arrangements et à la réalisation Fred Pallem, présent dans l'univers du chanteur depuis Causes perdues et musiques tropicales, Florent Marchet rencontré lors de la création du spectacle Frère animal, ou Romain Humeau, chanteur d'Eiffel, artisan de l'album Acoustique et d'une partie de Baron samedi. Il innove également en conviant, en plus de Benjamin Biolay, les quatre musiciens de Feu! Chatterton pour officier en backing-band sur deux titres, comme au temps du Stéphanois. Plus que jamais, l'artiste est en prise directe avec l'époque. L'écriture est percutante, la voix déterminée, les arrangements troublants... 5 minutes au paradis porte Lavilliers au sommet de son art et le consacre une fois encore comme l'un des plus grands artistes de la scène française.

Addictions

par Amir

A peu près

par Pomme
Pomme chante l'amour, parce que les chansons sont faites avant tout pour cela. Le temps de se construire un répertoire, entre ses propres chansons et celles que des âmes éclairées lui tricotent sur mesure (Vianney, Siméo, Louis Aguilar, Victor Roux), elle glisse un pied dans ce métier qui n'attendait plus qu'elle en livrant son premier EP en janvier 2016. Des mélodies infectieuses, une grâce évidente, des sonorités organiques qui ne s'interdisent pas quelques errances électroniques, Pomme affirme ici sa personnalité de chanteuse versatile et attachante avec son premier album.

Au café du canal

par Tribu De Pierre Perret (La)
Il était une fois... l'été 1988. Les quatre frères et soeurs Burguière ne sont pas encore les Ogres de Barback. Ils sont à Cergy dans le combi VW de leurs parents, il n'y a pas de ceinture de sécurité, pas de climatisation ni de GPS et il y a Papa qui fume cigarette sur cigarette, Maman qui regarde la carte routière, partant pour 800 kilomètres de nationale congestionnée. Direction l'Ardèche pour les vacances. Le poste est à cassette, il n'y en a qu'une. C'est celle de Pierre Perret. Elle fera dix ans de bon et joyeux services, aller-retour, retour-aller, puis dans le walkman, sur la chaine hi-fi du salon... un véritable coup de foudre pour les chansons du Pierrot. Bien plus tard, ayant suivi les pas de leur ainé chansonnier, les Ogres rencontrèrent Monsieur Pierre Perret, et ils n'en firent qu'une bouchée ! Une amitié, de celle dont on fait les histoires d'ami Pierrot, d'ogres et de petit poucet, était née. Aujourd'hui, les Ogres de Barback ont demandé à l'ami Pierrot de leur prêter sa plume, ses chansons et son coeur pour réunir et orchestrer une tribu autour de ces chansons qui ont bercé tant d'âmes et tant d'histoires.

Barbara

par Alexandre Tharaud
En cette année (2017) de commémoration de la disparition de Barbara, Alexandre Tharaud a pu laisser libre cours à toute l'admiration qu'il voue à cette immense artiste depuis sa plus tendre jeunesse. Avec son piano pour fil rouge, il lui tresse une couronne avec ses plus belles chansons confiées par ses soins à la fine fleur de la chanson française, de ses complices tels Dominique A, Bénabar, Juliette ou Albin de la Simone, à la jeune génération des Radio Elvis et Tim Dup, en passant par les stars Vanessa Paradis, Jane Birkin, Juliette Binoche ou Jean-Louis Aubert. Côté instrumentistes, on retrouve des invités de marque tels que Renaud Capuçon, Michel Portal, le quatuor Modigliani et l'accordéoniste de Barbara, Roland Romanelli.

Blitz

par Etienne Daho
Quatre ans après Les chansons de l'innocence retrouvée, vendu à plus de 150 000 exemplaires, ce Diskönoir entêtant qui donnera lieu à la tournée de toutes les extases, Etienne Daho était prêt pour une nouvelle aventure. Celle-ci prend corps sous le nom de Blitz, un album que le chanteur a voulu comme un défi, un bras d'honneur à la torpeur ambiante, nous enjoignant à rester "léger face au danger", lui qui ces dernières années est ressorti plus fort de bien des batailles et n'a jamais perdu sa légèreté de vivant, ni sa prodigieuse inspiration. En témoigne l'un des disques les plus aventureux de ses (presque) quarante années de funambulisme pop, à la fois fresque psychédélique de haut vol et recueil de ballades planantes qui ajoutent quelques chapitres (Les flocons de l'été, L'étincelle) à cette déclinaison de l'élégance française dont Daho est l'incontesté souverain.

Dalida by Ibrahim Maalouf

par Ibrahim Maalouf
Pour l'anniversaire des 30 ans de la disparition de Dalida, son label historique Barclay a souhaité confier à Ibrahim Maalouf une création originale autour de son répertoire. Entouré de son big band et d'invités prestigieux (Alain Souchon, Ben L'Oncle Soul, Melody Gardot, Monica Bellucci, -M-, Izia, Mika, Thomas Dutronc, Rokia Traoré, Arno et Golshifteh Farahani), le trompettiste, compositeur et arrangeur franco-libanais est allé chercher l'essence des titres de Dalida qu'il a sélectionné avec soins, pour les réarranger à sa manière, avec humilité. Son approche jazz sublime l'oeuvre de la chanteuse.

Enfantillages 3

par Aldebert
Et de trois ! Aldebert retrouve sa grande cour de récréation pour la suite de ses Enfantillages. Ce troisième volume n'est pas un album conçu uniquement pour les enfants. C'est également un album que l'on écoute en famille. Et toute la famille est là : Gaëtan Roussel, Zaz, Charles Berling, Tr o, Thomas VDB, Olivia Ruiz, Mathias Malzieu, Grands Corps Malade, Tété se sont pris au jeu et ont donné de la voix !

Fête est finie (La)

par Orelsan
Déjà 6 ans qu'il n'avait pas sorti d'album solo. Depuis son deuxième opus événement Le chant des sirènes (double disque de platine) sorti en 2011, le rappeur touche-à-tout a été plus qu'occupé : deux albums supplémentaires au compteur (certifiés disque de platine) avec son groupe Les Casseurs Flowteurs (en duo avec Gringe) dont la bande originale de son film, Comment c'est loin. Car Orelsan a aussi pas mal squatté les écrans, le grand comme le petit, avec son film mais aussi avec la série Bloqués, diffusée en 2015 et 2016 sur Canal+. Toujours aussi audacieux, ses textes souvent incisifs et décalés sont uniques dans le paysage français et en font la voix d'une génération.

Garçons EP

par Cléa Vincent
Garçons, ce sont trois femmes qui jouent aux garçons, trois femmes qui chantent des chansons d'hommes, trois femmes qui se glissent dans le répertoire de la chanson des Trente Glorieuses comme on se glisse dans un pantalon : Serge Gainsbourg, Jean Yanne, Boby Lapointe, Aragon, Francis Lemarque.

Géopoétique

par MC Solaar
Après dix ans d'absence (Chapitre 7, 2007), l'une des plus belles plumes du rap français fait son retour avec ce huitième opus taillé pour transformer "un monde monotone et morne" porté par un premier single intitulé Sonotone.

Georges & moi

par Alexis HK
Comme pour beaucoup de musiciens chanteurs, Georges Brassens a joué un rôle considérable dans son envie de faire des chansons et de mener sa vie grâce à elles. Alexis explique : "l'idée m'est venue de venir l'informer des mouvements du monde depuis son départ. Après tout, les poètes éternels méritent d'être au courant de la vie après leur mort. Ils ont influencé les hommes, leur ont donné des clés de beauté et de liberté. Qu'est devenu le monde ? Qu'en est-il de l'irrévérence ? De la liberté ? Les cons sont-ils toujours aussi nombreux ?"

Icibalao

par Presque Oui
Dans ce conte musical, Nina et Thibaud sont des enfants bien différents : elle n'a peur de rien, lui a peur de tout. Nina sait que le temps lui est compté, à cause des fleurs dans son sang. Thibaud à tout à apprendre d'elle, de son intrépidité et de son appétit d'aventures. Une histoire ponctuée de chansons qui ne se contentent pas d'illustrer les différents événements narratifs mais qui ouvrent des portes et des questions plus larges à l'intérieur du récit. Thibaud Defever (Presque Oui), habituellement chanteur, se révèle un excellent conteur, qui sait, tout en humour, tendresse et douceur, créer des images et une écoute profonde. Trombone, batterie, guitare, voix, mandoline, appeaux constituent tantôt une mini-fanfare new Orléans, tantôt un power trio, alternant un disco dépouillé de ses paillettes, une berceuse post-rock, un quadrille cajun jubilatoire et rageur. Les enfants et les grands trouveront ici une matière narrative et musicale hors du commun, un propos libérateur quant au deuil, à la mémoire et aux différentes peurs qui nous empêchent de profiter de la vie et des cadeaux qu'elle nous offre.

If all I was was black

par Mavis Staples
La légende de la musique Américaine, à l'avant-garde du mouvement des droits civiques dans les années 60 avec The Staples Singers. Mavis et ses proches manifestent et travaillent au côté de Martin Luther King Jr. sur le combat pour l'égalité aux Etats-Unis. En décembre 2016, elle se rend à Washington DC pour recevoir les convoités Honneurs du Centre Kennedy de la main de Barack Obama, avec qui elle entretient une amitié de longue date. Mavis invite Wilco et son ami Jeff Tweedy aux festivités, ils discutent et comparent la lutte pour l'égalité des années 60 à celle d'aujourd'hui. Inspirée par ces événements, Mavis et Jeff se retrouvent et écrivent ensemble cet album.

Kid

par Eddy de Pretto
Remarqué aux Transmusicales de Rennes en décembre 2016 avant de remporter le Prix du Printemps de Bourges en avril l'année suivante, le jeune musicien apporte un souffle inédit à la nouvelle scène française. Débarqué de Créteil, il cite aussi bien Frank Ocean, Kanye West que Claude Nougaro parmi ses influences. Il défriche des territoires inconnus où les thèmes et les sonorités qu'il emprunte au rap disputent l'espace aux grands noms de la chanson française. Son verbe sans filtre, âpre et sexuel, convoque la nuit, la fête et la drogue sans aucun artifice. Eddy de Pretto, c'est la chanson française qui fait un pas de côté et le rap français qui n'a désormais plus peur d'être sensible, de redevenir conscient. En demandant à Angelo Foley d'arranger ses chansons puis à Kyu Steed & Haze (Booba, PNL, Gucci Mane.) d'en violenter la production, il nous livre Kid, un premier EP ambitieux.

La la land : bande originale du film de Damien Chazelle

par La La Land Cast

Live 1991 : classic radio broadcast

par ZZ Top

Lotta sea lice

par Barnett Courtney
Courtney Barnett et Kurt Vile, deux des songwriters les plus acclamés par la critique et doués de notre génération ont allié leurs forces pour une collaboration unique et inhabituelle caractérisée sous la forme d'un album. Dans celui-ci, ils nous délivrent quelque chose de complétement imprévisible et original - un disque organique et candide qui ne tardera pas à devenir un classique. Une conversation entre amis, documentée à vif sous la forme de chansons sans fards, débordant d'histoires personnelles à l'énergie décuplée et remplies d'humour.

Louane

par Louane
Ce deuxième album est riche en collaborations avec les participations de Julien Doré, Vianney, Benjamin Biolay, Tim Dub ou encore Loic Nottet qui signent chacun des titres, ou bien encore le producteur Dany Synthé qui réalise notamment le premier single, On était beau.

Mélancolie heureuse

par Tim Dup
Il y a un an (2016), Timothée Duperray a sorti son premier EP (Vers les ourses polaires) et reçu un très bel accueil médiatique. Il est alors rapidement parrainé par certains grands noms de la scène française pour qui il assure les premières parties : Renaud, Miossec, Oxmo Puccino, Philippe Katerine, Lou Doillon, Christophe, Benjamin Biolay... S'ensuivent ses premières scènes parisiennes à guichets fermés, puis les festivals en France et à l'étranger. Avec son premier album, il s'apprête à laisser sa marque sur le paysage musical français. Il nous parle du réel sans jamais faire de la chanson réaliste, est endotique sans jamais être l'apôtre d'une vaine banalité. C'est toute la force de ce disque qui porte les paroles de cette génération intranquille qui se cherche une raison d'être. Quatorze chansons pour être à l'heure de cette jeunesse douloureuse qui nargue sa condition humaine en souriant à la vie. 22 ans... et Tim nous dévoile un premier opus à son image : fort et percutant, d'une force fragile et d'une mélancolie heureuse.

Mirages

par Sabine Devieilhe
Sabine Devieilhe, la soprano à la voix de cristal se consacre ici aux chefs-d'oeuvre du répertoire français du début du XXe siècle. Son timbre exceptionnel et sa prosodie parfaite servent avec délicatesse ce programme. Le chef François-Xavier Roth et son orchestre Les Siècles accompagnent la soprano avec une élégance rare. On croise également la soprano Jodie Devos et la mezzo Marianne Crebassa au détour du Duo des fleurs du Lakmé de Delibes ou du Trio de la Charmeuse de Massenet mais aussi la participation exceptionnelle du pianiste Alexandre Tharaud.

Mirapolis

par Rone
On entre toujours dans la musique de Rone comme dans un rêve. Éveillé, et cette fois-ci très coloré. Et soudain, apparait une étrange mégapole scintillante de lumières saturées. Hypnotisée par le regard de feu de son maître Yoda musical qui trouble tout ce qu'il touche : Mirapolis. Cette ville qui s'étire en douze morceaux, comme autant de points névralgiques qui forment l'architecture de cette cité imaginaire.

Mossy ways

par Eric Le Lann

No land

par Olivier Mellano
En s'affranchissant des codes de la musique traditionnelle, le compositeur a convié pour ce projet les trente instrumentistes du Bagad Cesson ainsi que Brendan Perry, la voix fascinante du mythique duo Dead Can Dance.

Nues

par Brigitte
Cet album s'est écrit sur une année. Une année pendant laquelle Sylvie était sous le beau ciel délavé d'un Paris en urgence de réapprendre la fête plus que jamais et Aurélie dans les collines sauvages de Los Angeles. Si les filles se sont follement manquées à cet autre bout du monde, ont subi la frustration de ne pas partager au jour le jour, elles ne se sont pourtant jamais autant retrouvées. Alors, fini la gémellité. Elles sont aujourd'hui plus unies que jamais dans leurs différences et nous montrent sans fard leurs visages de femmes ancrées, contraires et complémentaires. Le velours grave d'Aurélie se mêle au timbre plus clair que jamais de Sylvie. Le piano a fait son entrée dans cet album, comme un nouveau frère doux permettant au duo de s'essayer à toute une gamme nouvelle, parfois mélancolique, parfois joyeuse et piquante. On y croise nos pères, nos pairs, nos soeurs, nos intimes étrangers, nos alliés, nos idoles, nos amours pour l'histoire, nos amours pour la vie et nos filles tant aimées. Grandes soeurs idéales, les filles affrontent leurs plus grandes blessures dans des textes sobres à la simplicité comme un uppercut à l'estomac.

Permafrost

par Nesles
Ni les précédents albums de Nesles, libre électron d'une nouvelle scène francophone. Ni les cinquante années de chanson dont il hérite. Ni la culture pop anglo-saxonne dans laquelle baigne au quotidien son auteur. Rien ne prépare à la première écoute, à cette découverte, à la rencontre qui s'annonce. Permafrost c'est un monde. Un univers étrange, hostile sans doute pour certains, où se mêlent l'énergie brute du rock, les racines du folk, l'inventivité électronique bien assises sur la posture d'un chanteur en français qui s'assume pleinement. Traversé par des passages instrumentaux décomplexés, des éruptions poétiques presque punk, des hallucinations mythologiques et toujours, une liberté créative sans artifice, ce quatrième album a été réalisé par Alain Cluzeau (Bertand Belin, Olivia Ruiz, Thiéfaine...). A l'écoute, on succombe, on tombe. Ou on reste aux portes du monde.

Polyphonies

par Pierre Henry
Pour marquer son 90ème anniversaire du 9 décembre 2017, Pierre Henry avait élaboré une édition discographique nouvelle de 12 CD réunissant une sélection d'oeuvres composées entre 1950 et 2016. Ce coffret comprend 29 oeuvres dont 9 inédites et met en valeur son travail de compositeur, son attachement à la tradition savante, à ses maîtres et à un vrai travail d'écriture. Ces disques ne rivaliseront peut-être pas avec l'extraordinaire expérience sensorielle qu'était un concert donné par le musicien français, mais ces odyssées fascinantes, fixées par l'enregistrement, conservent pourtant l'essentiel de leur géniale et profuse imagination sonore et architecturale. Toutes les oeuvres de ce coffret ont été remastérisées spécialement pour cette édition au Studio Son/Ré par Pierre Henry en 2016.

Presence

par Petit Biscuit
Le nouveau prodige de l'électro présente son tout premier album, disponible le jour de ses 18 ans !

Prince !

par Sophie Boeuf
Prince est un petit garçon de huit ans qui aime les comédies musicales et les tartes aux fraises. Mais il n'aime pas du tout que dans les contes tous les princes se ressemblent. Pour en être un, faut-il vraiment être blond, grand fort et courageux ? Pour raconter cette histoire il fallait un personnage tel que Nicole Ferroni, véritable électron libre pétri de pétillance et d'intelligence, de drôlerie et de bienveillance ! L'auteure/compositeur Sophie Boeuf, bassoniste, a écrit cette histoire à la manière de Pierre et le loup, où chaque personnage est représenté par un instrument de musique ; mais là où Sophie fait fi des stéréotypes, c'est que le dragon est incarné par la flûte et Prince par le basson...

CONTACT

Médiathèque Alfred Jarry
Place de l'Europe
35235 Thorigné Fouillard
02-99-62-00-27
contact@mediathequealfredjarry.fr
Suivez nous sur facebook

HORAIRES

Lun Fermé
Mar fermé 14h30-19h00
Mer  10h-12h30  14h30-18h00
Jeu  fermé  fermé
Ven  9h30-12h30  14h30-19h00
Sam 10h-12h30 14h30-18h00
Dim Fermé

Lettre d'informations